Nettoyage du foie d’Andréas Moritz : test et avis

Le nettoyage du foie, une technique nouvelle pour moi que j’ai testé récemment. 

Souvenez-vous, il y a un an, j’avais testé shankha prakshalana (clic ici pour lire mon avis) un méthode de nettoyage et de purification efficace. Mais cette année, avec le confinement et donc la présence permanente de la tribu à la maison, difficile d’avoir la tranquillité nécessaire à cette pratique. 

Je sentais pourtant que j’avais besoin de procéder à un nettoyage de l’intérieur, de poursuivre le travail commencé lors de la séance d’auriculothérapie avec ma petite fée des aiguilles début mars. J’ai donc opté pour l’incroyable nettoyage du foie d’Andréas Moritz.

Nettoyage du foie : késako ?

Cette méthode c’est Andréas Moritz qui l’a mise au point. Il convient de suivre un protocole précis afin de nettoyer le foie et la vésicule biliaire. 

Le foie est un des organes le plus important du corps humain. Il rempli des fonctions essentielles pour nous garder en bonne santé. 

Il détoxifie en récupérant et éliminant de nombreuses toxines. Il synthétise en sécrétant de la bile nécessaire à notre digestion. Il stocke en constituant un réservoir de vitamines et glycogène, autrement dit de l’énergie sous forme de sucre, mis à disposition de notre organisme.

Le foie, c’est aussi le siège de la colère. C’est un organe émotionnel. Si le foie est déséquilibré, il est possible de ressentir des phases dépressives, des tensions musculaires, des maux de tête, des insomnies (notamment vers 3-4h).

Débarrasser le foie des impuretés et toxines qui empêchent son bon fonctionnement est primordial pour prévenir un certains nombres de maladies.

Comment faire ?

Pour suivre le nettoyage du foie de Andréas Moritz, il suffit de suivre un protocole simple qui demande toutefois un engagement profond. 

Il faut compter 7 jours pour réaliser ce nettoyage du foie, 5 jours de préparation et 2 jours de cure. 

Vous aurez besoin de : 

  • 6 litres de jus de pomme ou 6 cc d’acide malique
  • 60 gr de sel d’epsom (sulfate de magnésium)
  • 120 ml d’huile d’olive
  • 200 ml de jus de pamplemousse (ou orange et citron)

Eventuellement du bicarbonate de soude pour rincer la bouche après la prise du sel d’epsom.

Pour ma part, j’ai opté pour un kit contenant tout le nécessaire ainsi que les livres pour m’informer sur ce nettoyage du foie. Vous le trouverez sur le site de Nature et partage (clic ici).

Idéalement, cette cure se pratique au printemps et à l’automne en faisant coïncider la cure proprement dite avec la nouvelle lune en évitant la période menstruelle pour les femmes. Il y a évidement des contre-indications mais je ne peux ici rentrer dans le détail, je vous invite à lire les livres.

Il convient de pouvoir être totalement disponible dans la soirée du jour 6 et la matinée du jour 7, donc faite en sorte que la fin tombe sur un jour de repos. 

Il est préférable de manger végétarien mais pas obligatoire en tout cas pas les 5 premiers jours. 

Mon expérience

J’ai commencé la cure un vendredi matin afin de terminer le jeudi, jour de repos pour moi étant en RTT et débutant un viaduc avec le 1er mai (je suis en télétravail à la maison).

Donc dés le vendredi matin, ayant choisi l’acide malique, j’ai mélangé 1 cuillère à café dans 1l d’eau. Ce mélange est à boire tout au long de la journée par petite gorgée. Mais attention il faut que la prise soit éloignée d’1 à 2 h après le repas et pas immédiatement avant et surtout pas après 18h.

Donc pour ma part c’était entre 10h et 12h le matin et ensuite 14h30 et 18h pour l’après-midi. Il faut évidemment boire de l’eau en plus. 

La première gorgée est déstabilisante car ça picote, j’ai eu l’impression de manger un bonbon acidulé mais sans le coté sucré. Et normal, l’acide malique est utilisé dans la composition de certains bonbons (coca, tête brulée …). J’ai ressenti le besoin de rincer avec de l’eau juste après. Et puis je me suis habituée. Le même protocole se répète jusqu’au jour 5. 

C’est donc assez facile à suivre les 5 premiers jours et c’est important de le faire. C’est cette préparation qui va permettre de ramollir les calculs pour pouvoir les évacuer plus facilement.

Le jour 6, on prend le dernier litre de jus de pomme ou de mélange eau/acide malique dans la matinée. Il faut donc être plus réactif. Mais pas de souci pour moi je bois en moyenne 3 l d’eau par jour. 

Egalement, ce jour 6, il est important de ne manger ni produits laitiers, ni graisse, ni viandes ou toutes autres protéines animales. En effet, ces produits produisent beaucoup de déchets et vont gêner les voies d’élimination que doivent emprunter les calculs ou utiliser la bille nécessaire au nettoyage. Il est impératif de ne rien avaler à partir de 14h. 

J’ai donc mangé léger en ce 6ème jour et à 14 h je m’apprêtai à jeûner pour les presque 24 h suivantes avec un peu d’appréhension. 

Idéalement il faudrait faire un nettoyage du colon mais je n’en avais pas envie donc j’ai zappé cette étape.

La cure

Au jour 6 à 18h, il faut boire un 1/4 du mélange de sel d’epsom et d’eau (60 g dans un litre d’eau). J’avais lu que c’était plutôt mauvais donc je me préparais a avoir un dégoût. Et finalement je n’ai pas trouvé ça pas si imbuvable. Ça a un goût amer mais pour ma part rien d’insurmontable. Toutefois, j’ai choisi de me brosser les dents ensuite pour enlever cette sensation dans la bouche. 

A 20h, il faut de nouveau prendre 1/4 du mélange de sel d’epsom. Toujours amer, j’opte pour le gratte langue pour enlever le goût de la bouche. Et là je comprend que ça commence à fonctionner, le sel d’epsom a pour fonction de dilater les conduits hépatobiliaires. J’ai donc passer l’heure qui a suivi à éliminer ce qui me restait dans les intestins. 

A 21h45, il faut préparer un mélange d’huile d’olive et jus de pamplemousse. Et là j’avoue que c’est ce qui me perturbait le plus dans cette cure : boire 120 ml d’huile d’olive !!!!

22h dans la chambre, prête à me coucher, en étant debout, j’ai donc bu cette préparation bien mélangée. Et encore une fois je m’attendais à bien pire. Le jus de pamplemousse masque le goût de l’huile. En trois gorgée j’avais avalé cette préparation, le plus étrange c’est l’effet  huileux entre chaque gorgée mais en faisant vite sa passe.

Et directement après il est impératif de s’allonger le dos et la tête redressée sur des oreillers et de rester tranquille pendant au moins 20 min. J’en ai profité pour méditer et me concentrer sur le processus. Il peut arriver que l’on sente les calculs bouger, moi je n’ai rien ressenti de tel. Mais je me suis sentie comme libérée, dégagée comme si  je commençais un nouveau cycle, comme une renaissance. Je me suis ensuite mise en position de sommeil et je pense m’être endormie assez rapidement. 

Mais à 1h14 (oui c’est précis) gloupsss, j’avais des remontées acides, une envie d’aller aux toilettes, de me vider par tous les cotés. Bref je vous passe les détails, mais j’ai passé un sale moment et là je me suis demandée pourquoi j’avais entamé ce nettoyage de foie. J’ai repensé au message de mon amie Manue reçue quelques jours avant, “bienveillance avec ton pitta”, pour me dire que je faisais de mon mieux, que ce n’était qu’un mauvais moment. Après une bonne demi heure, j’ai rejoint mon lit mais obligée de rester sur le dos en étant surélevée car sinon ça me brûlait. Impossible de me mettre sur le coté et encore moins sur le ventre autant dire que le reste de ma nuit n’a pas été des meilleurs. 

Mais finalement, j’ai trouvé ma place et je me suis réveillée presque en panique en voyant l’heure : 6h23 … il était juste temps pour commencer le 7ème et dernier jour de cette cure. A 6h30, 1/4 du mélange de sel d’epsom et d’eau, rester tranquillement dans le canapé à lire en attendant 8h30 pour prendre le dernier quart de cette préparation. Et doucement le travail d’évacuation a commencé. Des petits calculs, des plus gros mais ça fonctionnait, j’éliminais ce qui obstruait mon foie et ma vésicule biliaire. Impressionnant de voir la taille de certains d’entre eux : du grain de sable aux pépins de raisins. Et leur couleur de l’ocre au vert fluo !!!

Et là je me suis sentie bien comme libérée (délivrée si j’osais 😁).

Doucement j’ai repris le court de ma vie en prenant quelques morceaux de fruit, puis un repas léger végétarien vers 14h, de même que le soir. Et ça y était j’avais un foie plus propre. Sans doute pas parfait encore mais plus propre.

Mon avis

Ce nettoyage du foie est assez facile à réaliser, pas trop contraignant non plus. Les 5 jours de préparation sont des plus faciles quand on a l’habitude de boire de l’eau tout au long de la journée. 

Les autres boissons ne sont pas des plus exquises mais ça s’avale à partir du moment où on y pense pas trop et où on sait que c’est pour son bien que l’on fait ça. 

Je n’ai pas eu de difficulté à tenir le jeun et je pense que c’est dû au sel d’epsom et au fait que j’avais rempli mon estomac avec de l’eau. 

Pas de fatigue non plus lors de la matinée du 7ème jour mais je suis restée tranquillement au repos pour laisser le travail se faire. 

Je suis plus que satisfaite de ce nettoyage de foie dont je ressens déjà les bienfaits. J’ai moins faim entre les repas, quasi plus d’envie de sucre, je me sens une énergie nouvelle (je fais plein de sport depuis), je me sens aussi plus calme, plus détendue plus apaisée comme si j’avais fait une trêve, la paix. Les insomnies n’ont pas disparues par contre mais peut être qu’il faudra un peu de temps encore ou alors un second nettoyage pour parfaire tout cela. 

Car oui j’envisage de le refaire régulièrement pour mon bien-être tant physique, qu’émotionnel que spirituel. 

Et vous, tenté par ce nettoyage du foie ? 

Cet article a 2 commentaires

  1. Alessandro

    Bonjour ,

    Félicitation pour votre nettoyage. J’ai déjà pratiquer cette cure dans le passé , je l’ai faite il y a un an et depuis , j’ai des douleurs sur le coté , j’ai tout laisser tomber la medecine conventionelle ne voit rien appart un foie un peu gras.

    Je pense que l’acide malique que j’ai utilisé avec le temps c’est altéré , et n’a plus fais son travail de ramolir les calculs , donc je compte en refaire un pour tout remettre en route , car je sens que la production de ma bile est complètement perturbé depuis.

    Je pense que ce nettoyage en lien avec les nettoyages énergétiques de mon passé étais plus gros et qu’il fallait aussi le faire en deux fois même. Je conseille cette cure , j’espère que tout se passera bien pour la suite j’aurais compris l’utilité de la bile par cette expérience dans l’homéostasie du corps 🙂 Belle continuation. Merci pour ce partage.

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message.
      Le principal est que vous soyez à l’écoute de votre corps et de vos ressentis en faisant confiance aux professionnels de santé pour les grosses problématiques.
      Il est bon de refaire régulièrement la cure sans toutefois en absuser.
      Je suis justement en plein dans ma première cure de cette année débutée hier pour démarrer un nouveau cycle avec le printemps.
      Au plaisir
      Stéphanie

Laisser un commentaire